Le divorce peut être une période délicate pour une famille. Non seulement les parents réalisent de nouvelles façons d’entrer en relation les uns avec les autres, mais ils apprennent de nouvelles façons d’éduquer leurs enfants. Lorsque les parents divorcent, les choses du divorce sur les enfants peuvent varier. Certains enfants répondent au divorce de manière naturelle et compréhensive, tandis que d’autres enfants peuvent avoir du mal à faire la transition.

Les enfants sont résilients et, avec de l’aide, la transition du divorce peut être vécue comme un ajustement plutôt que comme une crise. Étant donné que les enfants dans un divorce varient (différents grains, différentes périodes), les effets du divorce sur les enfants varient également. FamilyMeans comprend cela et aborde un divorce en comprenant quels sont les effets sur les enfants de toutes les dispositions.

Effets négatifs du divorce sur un enfant

10 Effets négatifs du divorce sur un enfant (des enfants).

1* Difficulté à se conformer au changement

Par le divorce, les enfants peuvent être affectés par le fait qu’ils doivent apprendre à s’acclimater au changement plus fréquemment et plus constamment. Une nouvelle dynamique familiale, une nouvelle maison ou une nouvelle situation de vie, des écoles, des amis, etc., peuvent tous avoir un effet.

2* Colère/irritabilité

Souvent, les enfants se sentent dépassés et confus et ils ne savent pas comment réagir à leurs sentiments. Dans de tels cas, ils sont frustrés et en colère. Cependant, leur comportement
peut changer entièrement, si le problème n’est pas résolu à temps. Leur colère sans bornes pourrait engendrer quelque chose de dangereux. Les enfants qui ne sont pas capables de contrôler leurs sentiments peuvent manifester de la colère envers leurs parents, amis ou cousins. Parfois, cette colère chez les enfants se dissipe avec le temps, alors que dans certains cas, elle reste à l’intérieur des enfants. Cependant, il est important d’appréhender l’effet dangereux qu’elle peut avoir sur les enfants, si elle persiste.

3* Émotionnellement sensible

Le divorce peut apporter plusieurs types d’émotions au premier plan pour une famille, et les enfants impliqués ne sont pas différents. Des sentiments de perte, de colère, de confusion, d’anxiété et bien d’autres peuvent tous provenir de cette transition. Le divorce peut laisser les enfants se sentir dépassés et sensibles émotionnellement. Les enfants ont besoin d’un exutoire pour leurs sentiments – quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui les entendra, etc. – les enfants peuvent ressentir les effets du divorce par la façon dont ils réutilisent leurs sentiments.

4* Problème relationnel

Lorsque les enfants grandissent en voyant un mariage échouer, ils développent des doutes sur l’amour et l’harmonie dans une relation. Ils ont des problèmes de confiance et trouvent exténuant de résoudre les conflits dans une relation. ces enfants, en tant qu’adultes, commenceront toute relation avec un état d’esprit négatif.

LIRE AUSSI : 15 SIGNAUX QUE VOTRE MARIAGE SE TERMINERA PAR UN DIVORCE ET POURQUOI VOUS DEVEZ L’ÉVITER

5* Sentiments de culpabilité

Les enfants se demandent souvent pourquoi un divorce se produit dans leur famille. Ils chercheront des raisons, se demandant si leurs parents ne s’aiment plus, ou s’ils ont fait quelque chose de mal. Ces sentiments de culpabilité sont un effet très courant du divorce sur les enfants, mais aussi un effet qui peut entraîner de nombreux autres problèmes. La culpabilité augmente la pression, peut conduire à la dépression, au stress et à d’autres problèmes de santé. Fournir un contexte et des conseils à un enfant pour qu’il comprenne son rôle dans un divorce peut aider à réduire ces sentiments de culpabilité.

6* Problèmes comportementaux et sociaux

Un enfant est plus à risque de développer un comportement violent et asocial
lorsque les parents divorcent. Il ou elle peut s’emporter en un clin d’œil et ne montrer aucune hésitation à agresser quelqu’un. À long terme, cela peut conduire au développement d’un état d’esprit criminel, en particulier à l’adolescence. Des études montrent que la plupart des enfants du divorce présentent les traits caractéristiques de l’agressivité et de la défiance avec un degré variable d’intensité. Les cas extrêmes de ces conditions font de l’enfant un inadapté social

7* Sautes d’humeur et irritabilité

les jeunes enfants peuvent souffrir de sautes d’humeur et devenir irritables même lorsqu’ils interagissent avec des personnes familières. Certains enfants passeront en mode retrait, où ils arrêtent de parler à qui que ce soit et s’enferment. L’enfant viendra tranquille et préférera passer du temps seul.

8* Désillusion et détresse

Les enfants du divorce peuvent se sentir désespérés et désabusés parce qu’ils n’ont pas le soutien émotionnel complet de leurs parents. Cette situation peut s’aggraver si l’enfant est gardé par un parent seul sans accès à l’autre parent.

Comment le divorce affecte les enfants

9 * Perte de foi dans le mariage et l’unité familiale

Finalement, malgré l’espoir d’avoir eux-mêmes une relation stable quand ils grandiront, l’exploration a également montré que les enfants qui ont enduré le divorce sont plus susceptibles de divorcer lorsqu’ils sont dans leur propre relation. Certaines recherches indiquent que cette propension au divorce peut être deux à trois fois plus élevée que celle des enfants issus de familles non divorcées.

Pourtant, bien que ce soient quelques-uns des effets possibles du divorce sur les enfants, ils ne sont en aucun cas absolus ou écrits dans la pierre tombale. De plus en plus, les familles comprennent à quel point le divorce est stressant pour leurs enfants, ainsi que pour leurs personnages. Les familles ont commencé à se tourner vers des services probatoires tels que Family Means, cherchant de l’aide pour trouver un moyen pacifique de divorcer.

10* Tristesse intense

Une tristesse aiguë traverse le cœur et l’esprit de l’enfant. Rien ne fait du bien dans la vie, et l’enfant peut finir par sombrer dans la dépression, qui est une incarnation à long terme de cette tristesse.

Comment le divorce affecte les enfants

Le divorce peut laisser un enfant triste, confus et incertain quant à l’avenir. Cependant, les enfants peuvent prendre la nouvelle du divorce plus durement que si les parents étaient visiblement mécontents ensemble, si leurs parents semblaient bien s’entendre.

La plupart des enfants du divorce n’ont connu qu’un seul foyer avec les deux parents. La transition vers une famille monoparentale peut être délicate. Lorsqu’un parent quitte la maison, il peut avoir l’impression de sortir de la vie de l’enfant plutôt que de sa relation avec l’autre parent. De plus, l’enfant devra peut-être s’acclimater à une nouvelle vie puisque le ménage perd un revenu.

Les deux premières années après le divorce ont tendance à être les plus délicates pour les enfants. Certains enfants ont l’impression de bien s’entendre, mais sachez que les sentiments de votre enfant ne seront pas toujours apparents. l’exploration montre que la plupart des effets sont faibles à moyens et que certaines choses, comme les pensées pénibles, sont indiagnostiquables. Quoi qu’il en soit de leur comportement
, à ce stade, votre enfant a besoin de compréhension et de soutien.

Effet négatif du divorce sur les garçons

De nombreux parents divorcés se demandent si un remariage affectera négativement le développement de leurs enfants. Dans de nombreux cas, l’implication d’un beau-père ou d’une belle-mère peu de temps après le divorce apporte un stress supplémentaire aux enfants. Cependant, dans le cas des jeunes garçons, l’exploration a montré que les garçons trouvent parfois de nouveaux beaux-pères comme alliés ou amis et acceptent mieux le changement que les filles.

Dans un monde idéal, un garçon vit avec ses parents, éprouve un sentiment d’appartenance et d’importance, et apprend à être capable et compétent en grandissant. (Évidemment, même les garçons avec des parents mariés n’ont pas toujours cette situation idéale !) Quand les parents ne vivent plus ensemble, la vie d’un garçon devient plus compliquée, mais cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas être heureux.

de nombreuses personnes pensent que les enfants de parents divorcés n’auront jamais eux-mêmes de relations et de mariages sains. Mais ce n’est peut-être pas forcément vrai. Une nouvelle exploration indique que le conflit dans un mariage est le facteur déterminant des taux de divorce avancés. En d’autres termes, un enfant dont les parents se sont disputés mais n’ont pas divorcé était plus susceptible de divorcer que les enfants de familles à faible conflit ou de familles à conflit élevé qui se sont soldées par un divorce.

Il existe en effet des risques liés au fait d’avoir des parents divorcés ou séparés

1* Les garçons sont plus susceptibles de répondre au divorce des parents avec colère,

problèmes scolaires, absentéisme scolaire ou comportement agressif
que les filles, qui peuvent essayer de plaire aux adultes en réprimant leurs sentiments.

2* Perdre son père après le divorce peut avoir un impact négatif sur les jeunes garçons.

l’exploration montre que la plupart des enfants perdent le contact régulier avec leur père après quelques années. Certains expérimentateurs ont établi que la perte d’un père peut compliquer ou retarder davantage l’adaptation et le développement des garçons. Pour cette raison, les experts suggèrent que les garçons, en particulier ceux qui entrent dans l’adolescence, ont besoin de l’implication continue de leur père pour les aider à s’acclimater au divorce.

3* Les garçons sont plus susceptibles de souffrir de dépression

lorsqu’un parent quitte la maison, surtout lorsqu’un garçon ne peut pas passer du temps avec lui en permanence.

LIRE AUSSI : 15 MEILLEURES FAÇONS DE PROTÉGER ET DE SÉCURISER VOTRE MARIAGE CONTRE L’INFIDÉLITÉ

4* Le divorce peut apporter un changement significatif dans le développement psychologique des jeunes garçons.

L’exploration montre que lorsque les parents divorcent, le bien-être psychologique et l’estime de soi des jeunes garçons peuvent décliner, encore une fois, surtout lorsque les mariages des parents ont été marqués par des conflits. De plus, les garçons d’âge préscolaire peuvent devenir plus dépendants, geignards, agressifs et récalcitrants pour la première fois après le divorce. Pour la plupart des garçons d’âge préscolaire, ces problèmes ont tendance à s’atténuer après la première fois.

5* Les garçons peuvent également perdre le lien avec le parent

ils vivent avec parce qu’ils travaillent plus d’heures pour subvenir aux besoins de la famille et garder une main d’œuvre à domicile.

6* Ajouter un mauvais comportement
chez les garçons,

comme l’agression ou la bagarre. De plus, les adolescents dont les parents ont divorcé sont moins susceptibles de s’impliquer dans un comportement tardif
. Ces biens sont encore plus importants lorsque les mariages ont été marqués par de forts conflits avant le divorce.

Effet négatif du divorce sur les filles

En règle générale, le divorce a tendance à affecter les filles et les garçons de manière analogue, mais il existe d’autres façons pour les garçons et les filles d’être témoins d’un divorce. les jeunes filles sont affectées par le divorce de différentes manières que les jeunes garçons. L’exploration montre que les jeunes filles ont tendance à avoir des symptômes négatifs pendant un certain temps, comme la dépression, la colère et les problèmes cérébraux. Ces symptômes disparaissent souvent avec le temps.

Pour de nombreuses jeunes filles, le processus de divorce leur donne l’impression qu’elles doivent mûrir plus vite.

de nombreux parents divorcés se débattent avec les effets du divorce et ont besoin de quelqu’un vers qui se tourner pour obtenir soutien et compréhension. Malheureusement, dans de nombreux cas, ces parents (en particulier les mères
) se tournent vers leurs enfants, en particulier vers leurs jeunes filles, pour ce soutien. nombreuses mères séparées
ont décrit leurs filles comme un ami proche ou une famille et ils ont estimé qu’ils pouvaient leur parler de n’importe quoi, y compris de leurs propres problèmes de relations amoureuses et amoureuses, de dépression, de solitude et de stress fiscal les jeunes enfants ont du mal lorsqu’un parent leur révèle des problèmes particuliers comme ils le feraient à un ami adulte. Les enfants ont besoin d’un parent pour les éduquer et les aider aux bons moments de leur développement. Lorsque les parents exposent trop leurs difficultés particulières, c’est dur pour leurs jeunes filles.

l’exploration suggère que le divorce peut affecter négativement la poursuite scolaire et professionnelle globale des jeunes filles.

Malheureusement, environ 10% des jeunes filles qui ont divorcé ont déclaré avoir perdu le désir de bien réussir à l’académie. Pourtant, en moyenne, l’exploration révèle que la plupart des filles s’en sortiront bien à l’académie et dans les activités professionnelles, surtout si elles continuent d’être soutenues par au moins un parent.

comment aider un enfant à faire face à la séparation de ses parents

Lorsque les parents se séparent, le comportement de leur enfant
est susceptible de changer, car le divorce est une expérience épuisante pour les adultes et les jeunes membres de la famille. Selon l’âge de vos enfants, ils peuvent se sentir choqués, incertains ou en colère. Les parents qui ignorent les signes inquiétants, tels que l’agressivité ou la dépression, contribuent inconsciemment à ce que l’enfant soit confronté à de graves problèmes cérébraux qui affecteront son avenir.

comment aider un enfant à faire face à la séparation de ses parents

1* Faites attention aux drapeaux rouges

Quelques mois après le divorce, la majorité des enfants s’habituent à un nouveau mode de vie. Ils arrêtent généralement de manipuler leurs parents, car les enfants comprennent qu’ils ne peuvent rien faire pour régler la situation. Cependant, certains enfants pourraient être coincés dans la dépression à cause de cette nouvelle. Les signes les plus courants de ce problème de santé interne sont les problèmes de sommeil, les problèmes à l’académie et l’abus de médicaments et d’alcool.

Cependant, n’hésitez pas à communiquer avec un thérapeute pour enfants, un enseignant, si vous remarquez certains de ces signes dans le comportement de votre enfant
. actuellement, ces professionnels traitent avec succès les problèmes liés au divorce, tels que les maladies de conduite, la délinquance et les comportements impulsifs
.
2* Encouragez votre enfant à partager ses sentiments

Tout enfant confronté à un divorce doit exprimer ses émotions. Cependant, il peut détruire des biens ou blesser d’autres personnes si vous ne l’aidez pas à exprimer sa colère de manière normale et saine. Ne discutez pas et ne réprimandez pas vos enfants pour s’être exprimés. parlez-leur plutôt et expliquez-leur que vous les aimez quoi qu’il arrive.

3* Trouvez une langue commune avec votre partenaire

Que vous soyez officiellement divorcé de votre conjoint ou non, les conflits entre vous deux peuvent être largement dangereux pour le bien-être de vos enfants. Lorsque vous parlez à votre enfant, choquez de blâmer votre partenaire pour son comportement
. Selon les psychologues, les personnes mettant inconsciemment les enfants au milieu de leurs disputes leur donnent l’impression de devoir choisir entre leurs parents.

4* Ne soyez pas victime de manipulation

Certains parents remarquent que leur enfant commence à agir davantage après le divorce. Par exemple, certains enfants de 6 ans peuvent se comporter en victimes après un divorce en refusant de parler à leurs parents ou en leur manquant de respect. Vous ne devriez pas tomber dans ces manipulations. En cas de divergence, définissez vos principes de parentalité et parlez à votre enfant plutôt que de faire honte à son comportement manipulateur
.
5* Donnez la priorité à votre relation avec l’enfant

Vivre dans une maison monoparentale stable avec beaucoup d’attention pendant au moins un an est la meilleure situation pour les enfants après le divorce. Cependant, cela pourrait déclencher des problèmes de colère chez les enfants. Si des personnes séparées plongent dans une nouvelle relation amoureuse juste après la fin du mariage. . Gardez à l’esprit que les jeunes membres de la famille ont besoin de beaucoup de temps pour s’habituer à l’idée que leurs parents ne sont plus ensemble.

Merci d’avoir lu, partagez s’il vous plaît pour éduquer les autres et n’oubliez pas d’aimer et de commenter votre opinion dans la section des commentaires. A la prochaine et bonne journée.